Actions 2012

Le contenu de cette page ncessite une version plus rcente dAdobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

Un défilé de mode à Agadez !

Il a eu tellement de succès l'an dernier que tout le monde nous l'a réclamé à nouveau. Impossible d'y échapper, d'autant qu'il y avait de nouveaux modèles à présenter.
Les locaux de l'Alliance Française nous ont été prêtés, les techniciens sons, films, étaient à pied d'œuvre, le public prévenu. Le jour du défilé c'était aussi la fête annuelle de BIANOU et des jeux aux arènes… pourtant le public était là et nous avons été félicitées de toute part pour la beauté des modèles, l'originalité de proposer un défilé de mode à Agadez, bref, c'était très sympathique.

 

 

 

 

Avant : un terrain vague encombré de déchets divers | Après latrines et douches publiques

Construction de latrines et douches publiques : mission accomplie. Reste à réaliser l'adduction d'eau pour qu'elles soient vraiment au service de tous.

 

Une belle histoire...

Aïchatou D..., 37 ans a été notre formatrice pour l’atelier couture machine ces 3 dernières années.

 

Vous avez dû la voir à plusieurs reprises, elle est handicapée, se déplace avec des béquilles et, pour les grands trajets, avec une machine à bras, très pénible.

Compte tenu du mauvais état des routes et du sable dans les rues, elle ne peut sortir de chez elle que accompagnée, car la voiture s’ensablerait constamment

Elle a toujours le sourire, elle est a tous les rendez-vous, elle ne se plaint jamais, elle n’est jamais allée à l’école…

 

Elle a une fille de 14 ans qu’elle élève seule et l’an dernier elle a mis au monde un très beau petit garçon. Elle fait partie de la coopérative dont elle est le leader puisque c’est elle qui a appris à coudre aux autres…

 

Comment continuer ses activités avec un bébé dans le dos ??? Elle n’avait pas de réponse…

 

 

Je vous passe les détails des discussions entre nous qui ont commencé dès sa grossesse… On avait beau chercher, elle ne trouverait pas l’argent d’un véhicule motorisé adapté à son handicap.

Ce sont des motos qui commencent à apparaitre à Agadez, auxquelles on soude 2 roues supplémentaires à l’arrière, que l’on commande au Nigéria, et que l’on aménage pour démarrage automatique et transport des béquilles.

J’étais cette année porteuse d’une superbe nouvelle pour Aïchatou… Pierre Morel, membre actif de notre association, touché par le courage de cette femme, a fait don à l’association de 400€ pour lui acheter une moto adaptée…

 

Ce qui fut fait… le plus long fut de faire venir les roues du Nigéria. Lors de la remise des papiers, Abdou Massalabi, le président du centre de formation des handicapés d’Agadez, est venu en personne... Beaucoup, beaucoup d’émotion pour nous tous autour de Aïcha, bouleversée et sans voix…

Une autre vie, plus digne, plus autonome commence pour elle, vous la voyez circuler dans les rues d'Agadez son bébé au dos et souvent une amie sur le siège arrière…faut bien s’entraider… Un immense merci à Pierre et son grand cœur…

 

 

Etat des lieux

Le circuit d’énergie solaire

Il fonctionne parfaitement après que nous ayons remplacé le régulateur et changé la section des fils de connexion.

Le puits

Le puits nous gratifie toujours de son eau ; la réparation faite en Mai a tenu. Plus de fuite malgré une saison de pluies TRES abondantes et TRES violentes.

 

Les constructions

Les constructions ont commencé sur le nouveau terrain.

Ouverture d'une porte dans la clôture, entre la chambre de l'entrée et la partie du terrain qui sera le futur logement du gardien et de sa famille afin qu'il puisse commencer à planter.

Construction de latrines et de douches comme nous l'avions projeté. L'association « eau 47 » nous a fait un don de 2200€ qui correspondaient à 30% de la somme dont nous avions besoin pour ce projet global. Nous avons réglé la première tranche, soit 2 latrines, 2 douches, une grande fosse septique, et nous avons refermé la clôture autour en attendant d'avoir la somme nous permettant de terminer et de mettre en service. Cette réalisation sera donnée aux services municipaux qui en assureront le fonctionnement. Le maire d'Agadez est venu voir ce nouvel équipement et nous en remercie par avance.

Des travaux d'entretien, rebouchage, ravalement, remblaiement, nécessités par des pluies qui ont été cette année très importantes et violentes ont aussi été faits.

 

 

Les jardins

Notre jardin continue de pousser et cette année les enfants se sont précipités pour ramasser les fruits des neems, riches en vitamine C. Balanites aegyptiaca a donné des fruits lui aussi , plus gros et jaunes, pas encore une vraie récolte mais… notre production de Henné est toujours intéressante mais tout cela devient trop serré et nous allons devoir déplacer en particulier les baobabs, 3 sur 400M2…. Vive l'amateurisme… heureusement le terrain voisin est vaste.
Et enfin nous nous retrouvons avec une belle production d Aloé Vera qui ont déjà rendu bien des services.

Les ateliers de formation

Éducation et soutien scolaire

Collaboration avec Point D'appui : notre salle de classe s'est égaillée TOUS LES MATINS, 5 jours par semaine et pour 18 mois consécutifs de la présence studieuse et assidue d'une vingtaine de garcons et filles auxquels on donne une 2eme chance de s'instruire et sous la houlette compétente de Zeinabou et le suivi vigilant de Sylvine, apprennent à lire, écrire, compter alors qu'ils ont laché parfois depuis longtemps le circuit scolaire.
Ce petit groupe a déménagé en octobre, les rires et les allées et venues générées par les ateliers femmes n'étant pas propices à l'étude. Bonne chance à toute cette jeunesse.

 

Soutien scolaire


Notre appel à enseignante n'a pas été entendu, en tous cas pas cette année. Nous avons donc contacté les institutrices de l'école de notre quartier et elles ont immédiatement accepté de sélectionner 12 filles du CP et 12 filles du CM2 en difficulté pour leur prodiguer des cours supplémentaires pendant 1h30 et 4 jours par semaine pendant 1 mois.
Enseignantes comme élèves étaient ravies… Une classe de 12 élèves au lieu de 50 voire 60… Quel rêve… à chaque séance, 1/2heure de lecture, 1/2heure d'écriture, 1/2heure de calcul… ! Et, pour les petites du CP en particulier, les cris de « Moi, Madame, Moi, Madame », le doigt pointé, le corps tendu et l'œil brillant, témoignaient d'une belle volonté d'apprendre… et ça nous a aussi permis de sélectionner celles qui auraient besoin de cours de soutien toute l'année.

 

 

 

 

 

 

 

Concours de dictée

Il y a maintenant 2 classes de CM2 dans notre quartier (pour mémoire il n'y avait pas d'école primaire en 2005…) chacune contenant entre 50 et 60 élèves… Grâce aux enseignantes (saluons ici leur gentillesse, leur coopération constante à nos propositions) ce sont 39 filles qui ont concouru dans leur classe pour la première dictée éliminatoire. Les 10 meilleures d'entre elles sont venues à la Maison des femmes pour la 2e épreuve et 4 jeunes filles ont été récompensées : le fameux dictionnaire des collège de l'année a été offert, ainsi que plusieurs livres, gageons qu'ils seront utiles dans les années à venir pour ces jeunes filles.

 

Alphabétisation des adultes

Puis, entre 12h et 14h, 4 jours par semaine, ce sont 19 femmes en 1er niveau ( complètement analphabètes au départ en décembre) 4 femmes en 2eme niveau (savaient lire des mots mais pas des phrases en décembre) et 2 femmes en 3eme niveau (savaient lire des phrases mais pas obligatoirement les comprendre) qui viennent, toujours avec Zeinabou, parfaire leurs connaissances en lecture et calcul.
J'ai pu les évaluer une par une en mai, les progrès sont flagrants, la plupart ont progressé et nous cherchons déjà un cours de préparation au certificat d'études primaires pour 2 d'entre elles.

 

La reprise en automne ayant été difficile, ce groupe a du être mis en sommeil, les leaders ayant quitté le quartier (problèmes de loyers trop chers souvent), les autres femmes étant moins régulières et toujours susceptibles de quitter le cours si un travail rémunéré se présente. La formatrice avait du mal à gérer seule cette activité. Mais la porte n'est pas fermée.

 

Ateliers couture machine, tricot, crochet, broderie, cuir

Vingt femmes au tricot crochet, 15 à la broderie traditionnelle et toujours 6 à la couture machine. Comme chaque année, les femmes ont mis une ambiance de rires, des bébés partout, des discussions animées, des pauses gourmandises et des moments d'émotions, mariages, naissances, divorce, décès…. la vraie vie quoi…

 

Atelier tissage

Sylviane a apporté un 2ème métier à tisser et 5 femmes, cette année, se sont formées ; elles ont même cardé et filé une partie des toisons amenées l'an dernier.

 

 

 

 

 

 

 

De très belles étoles, des sacs, des écharpes, des enveloppes de livres etc… ont été créées, et certaines ramenées en France pour que vous puissiez les admirer et les acquérir.

 

 

 

 

 

 

 

La remise des prix et la fête de clôture

 

 

 

 

 

 

Comme chaque année, la traditionnelle remise des prix a eu lieu, suivie du repas pris ensemble et de la fête qui a réuni toutes les générations, tous les espoirs, autour du tam-tam et des chants et danses des femmes.

 

La coopérative, "une belle histoire"

Nous avons vécu cet été une aventure formidable. Voyant que notre stock de vêtements et autres merveilles diminuaient et en prévision de notre soirée de Septembre, j'ai passé aux femmes une commande conséquente par SMS. Il faut se souvenir que toutes ces femmes sont analphabètes.

Elles ont trouvé l'argent pour acheter la matière première, ont réalisé tous les effets, l'une d'entre elle a joué les contrôle qualité ; elles ont franchi les étapes de l'emballage, de la douane et ont porté le tout à la poste (la plupart ne savaient même pas ce que c'est…) et payé les frais. Le colis est finalement arrivé, intact, 1 mois plus tard… Un ordre de virement a été scanné de notre compte local au compte de la coopérative… et 3 jours après réception, les femmes se partageaient l'argent… Quel chemin parcouru…

Au moins une matinée par semaine, rendez-vous avec les artisanes de la coopérative et réception, contrôle et règlement de leurs travaux. Excitation, impatience, ambiance impossible à décrire, toujours dans les rires et la bonne humeur.

Lors de ce séjour ce sont plus de 2000€ qui sont passés de notre compte au sein de leurs foyers, (environ 20 familles concernées) leur permettant non seulement d'améliorer leur quotidien mais aussi, leur confiance en elles, en l'avenir, et certaines font des projets.

Voici quelques échantillons des nouveautés, étuis à lunettes, pour téléphone mobile, et surtout superbes enveloppes d'agendas de bureau 2013. Il nous en reste quelques-uns dans différentes couleurs de bazin...

 

 


Le pôle médical

Les femmes enceintes qui étaient parmi les stagiaires ont réclamé leur consultation et c'était toujours le même plaisir…Voyez le sourire ému de Rabi, qui est pourtant enceinte pour la 9ème fois et souffre d'hypertension, à l'écoute des bruits du cœur de son bébé…

C'est le sourire émerveillé de toutes les futures mamans de la planète…
Sauf pour l'une d'entre elles, assez catastrophée d'apprendre qu'elle était de nouveau enceinte alors que son précédent bébé était encore au sein… un sentiment partagé par tant de femmes en ce monde et le regard est alors plutôt, malheureusement, celui de la biche prise au piège….

Nos parrainages

Les parrainages ont connu aussi une très belle évolution, c'est vraiment flagrant et extrèmement touchant de voir à quel point il constitue un espoir pour les filles, les femmes, les familles. Merci à tous ceux qui soutiennent par leurs dons ces jeunes filles dans leurs projets.

Les gagnantes :

Rabi (photo de gauche), qui a obtenu brillamment son Brevet professionnel de secrétariat informatique continue d'étonner tout le monde car elle a aussi réussi son passage en 2ème
année d'agent de santé de base avec les félicitations de ses enseignants. Elle a transformé le petit pécule que nous lui avions alloué en une moto qui lui permet maintenant de se déplacer en toute autonomie et d'être à l'heure à ses stages hospitaliers. Elle rayonne…
Fassouma Abdoulaye (photo de droite) a elle aussi passé avec succès son Brevet Professionnel de secrétariat informatique et aurait dû se marier cet été. Or son fiancé, militaire, est actuellement en mission en côte d'Ivoire pour 6 mois et Fassouma est passionnée par…les médicaments. Elle a demandé à suivre la formation de « vendeuse en pharmacie » qui dure un an et qui lui assurera un emploi : Non seulement cette compétence est recherchée et en pleine expansion aux dire des enseignants, mais si, en plus, elle sait gérer les stocks sur informatique, elle a de fortes chances d'être employée a un bon niveau. Cette jeune fille travailleuse et discrète a su assurer son avenir …


Rahila Salissou (photo de gauche), a terminé sa formation de 3 ans , et obtenu son diplôme : couture, tricot, broderie, cuisine…plus rien ne lui est étranger…. Fidèles à notre démarche de favoriser la promotion de chacune et le partage de savoirs entre toutes, Rahila a remplacé Aichatou comme formatrice couture cette année, et la rémunération qu'elle a gagné pour ce travail a permis de lui acheter une machine à coudre. Elle peut maintenant travailler chez elle, son entreprise est créée, elle entre aussi naturellement dans la coopérative.
Nana Fatima, jeune maman célibataire, a elle aussi obtenu ce diplôme et est admise dans la coopérative , ce sera plus laborieux mais petit à petit elle aussi atteindra une certaine autonomie financière

 

 


Aminata et sa sœur Gaicha (photos de gauche)sont admises en 2ème annéee de secrétariat informatique, lesnotes de cours ne sont pas excellentes mais les notes de stage oscillent entre 18 et 20/20…
que dire de mieux ? 2 jeunes filles courageuses qui se sont inscrites en candidates libres pour le BEPC 2013. Hadiza Ibrahim (photo de droite) entre en 3ème année de cette formation, 2 autres jeunes filles en 2ème année.


Les déçues néanmoins déterminées :

Cherifatou a échoué au BAC, nous l'y avons réinscrite et donné un pécule supplémentaire pour lui permettre d'assumer sa petite fille Djamila. En à peine une semaine sa maman a ouvert chez elle une petite boutique où elle revend des biens de 1ère nécessité, le bénéfice servira à l'entretien de l'enfant et à des cours de soutien pour donner à Chérifatou toutes les chances de réussir au Bac cette année.
Elle est de plus en plus déterminée à devenir Avocate.
Zeinabou n'a pas réussi au BEPC cette année encore…Elle a réintégré Agadez et nous lui avons donné une autre chance (la dernière ???)

 

 

Les espoirs :


Ramatoulaye Combari (en jaune, photo de gauche) et Ghaicha Ibrahim Sidi (photo de droite), 2 nouvelles jeunes filles inscrites en 3ème pour passer le BEPC.
Halima Ibrahim (au centre), a été inscrite en 6e.

 

 


Salamatou Gueye, jeune fille handicapée que nous avions aidée à acheter une moto 4 roues en 2010 après les inondations, a échoué au baccalauréat (exceptionnel pour une jeune fille atteinte de poliomyélite d'arriver à ce niveau d'études) et est venue demander de l'aide pour une formation comptabilité car la fédération nigérienne des personnes handicapés (FNPH) emploie en priorité ces personnes quand elles sont formées.
5 nouvelles jeunes filles/femmes inscrites en 1ère année à la formation caisse… A suivre, il y a pas mal de défections la 1ère année, mais…comme vu plus haut, certaines atteignent le sommet, les autres ont au moins appris quelque chose…
Enfin 4 fillettes ont été inscrites aux cours de soutien scolaire avec l'association Jeunesse horizon et 2 femmes issues de notre cours d'alphabétisation afin qu'elles se présentent au certificat d'études primaire.

 


Soutien à la population

Le quartier, petit a petit, se reconstruit, mais il y a encore beaucoup a faire…

Une autre dame nous a été signalée, son mari étant très malade, sa famille est venu le chercher il y a 3 ans et assure ses soins, qui sont lourds semble-t-il, a Maradi (au moins 500kms d'Agadez) laissant sur place la mère et les enfants, sans ressources…
Ils squattent un terrain clôturé dans le quartier, et vivent dans un amas de chiffons, de toles et de cartons ; la maman fait des plats simples qu'elle revend. Ils ont maintenant eux aussi une coquette maison en paille, avec un toit étanche…

Notre association a payé les matériaux, les voisins ont assuré la construction gratuitement…

Le défilé de mode

 

Il a eu tellement de succès l'an dernier que tout le monde nous l'a réclamé. Impossible d'y échapper, d'autant qu'il y avait de nouveaux modèles à présenter.
Les locaux de l'Alliance Française nous ont été prêtés, les techniciens sons, films, étaient à pied d'œuvre, le public prévenu. Le jour du défilé c'était aussi la fête annuelle de BIANOU et des jeux aux arènes… pourtant le public était là et nous avons été félicitées de toute part pour la beauté des modèles, l'originalité de proposer un défilé de mode à Agadez, bref, c'était très sympathique.

 

 

Nous voici au terme du compte rendu de cette mission 2012, bien remplie une fois de plus !! A L'année prochaine